La montre fait le bling-bling

Le Liban mérite toujours l’appellation « Suisse du Moyen-Orient ».  Mais aujourd’hui, c’est surtout grâce à l’importance des boutiques de bijoux et montres de luxe. Signes extérieurs de richesse et très prisés par certains libanais en mal de reconnaissance sociale,  ces objets brillants sont aussi des cibles de choix pour les touristes du Golfe qui viennent faire du shopping de luxe à Beyrouth.

Le secteur de la joaillerie est le premier poste d’exportation du pays vers ses principaux partenaires à l’exportation, que sont l’Irak, la Suisse et la Syrie. Tous les ans, un salon international des montres et des bijoux de luxes se tient même à Beyrouth. La onzième édition a eu lieu en juillet dernier. Une façon bling-bling de redorer le prestige du Liban qui se reconstruit.

Publicités

1 commentaire

Classé dans Jour par jour

Une réponse à “La montre fait le bling-bling

  1. Denise Hennequin

    Faire la fête, s’habiller, vivre en « nouveau riche »,
    c’est le réflexe de toute population qui sort de la
    guerre. Mépriser la richesse (comme en 68),
    c’est le réflexe des fils à papa qui ont tout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s