Les restes de Beaufort

قلعة الشقيف

L’histoire du château de Beaufort est indissociable de celle du Sud-Liban. Occupé au XIIe siècle par les Croisés, son emplacement est stratégique : perchée au sommet de montagnes, la citadelle est entourée d’un précipice vertigineux, donnant sur un petit fleuve, le Nahr al-Litani. De là-haut, un oeil avisé peut voir la majeure partie du Sud-Liban et le Nord d’Israël. La frontière n’est pas loin.

Pendant la guerre civile libanaise, le site fut investi par l’OLP, qui s’en servit pour tirer des obus sur Israël. Mais lors de l’invasion de 1982, les forces de défense israéliennes s’emparèrent du fief. En mai 2000, Israël évacua sa zone de sécurité au Sud-Liban, faisant sauter au passage les restes du château. Aujourd’hui, le drapeau du Hezbollah flotte sur les ruines de Beaufort.

Un film raconte ce dernier épisode.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Jour par jour

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s